Originaire des Hautes-Alpes, David Brossier commença son parcourt musical avec le violon classique à l’École Nationale de Musique de Gap. Mais son parcourt prit rapidement une autre tournure avec la rencontre du groupe de musiques traditionnelles des Alpes du sud, les Violons du Rigodon, avec lequel il fera de nombreux concerts et bals.

A l’âge de 15 ans il rencontre les musiques des Balkans. Il trouve dans ces musiques une étonnante variété de sons, d’énergies, de styles. Il entreprit ainsi de parcourir la Roumanie, où il rencontre de nombreux musiciens, avec qui il apprit le répertoire et le style, puis s’intégrera avec eux dans les fêtes de villages, mariages et festivals. Plusieurs projets avec des artistes roumains en découleront : Ialomitsa, Destination Bucarest ainsi que des collaborations avec des artistes roumains et moldaves : Geta Burlacu, Georgel Stan et l’orchestre Ion Albeșteanu, Costica Panțiru et la fanfare Shukar.

Il étend également son répertoire du côté des musiques de Grèce, de Turquie, de Bulgarie et de la musique Klezmer. De cette ouverture, il tisse des liens entre ces styles, lui permettant ainsi de rajouter avec subtilité sa touche personnelle.
Également, il est accordéoniste, et s’intéresse aussi à des instruments plus électriques, comme le piano électrique Wurlitzer et les synthétiseurs Moog.

Compositeur et arrangeur, David Brossier écrit une musique fortement influencée par les musiques des Balkans, et nourrie de ses rencontres et de ces voyages. Croisant les codes, les styles, les rythmes et les harmonies, ses créations ont une identité propre.

Pédagogue reconnu, David Brossier intervient dans de nombreuses structures, et de nombreux  musiciens de la scène balkanique font appel à lui : Il organise depuis 12 ans les stages de musique des Balkans Musafiri. Il est aussi intervenu à l’ADEM (Ateliers d’Ethnomusicologie de Genève), au Yiddish Summer de Weimar, et dans de nombreuses écoles de musique ; il accompagne régulièrement des musiciens professionnels, par le CEFEDEM de Lyon, et les bourses de compagnonnage de Famdt notamment.

David Brossier se forme aux techniques du son à partir de 2010. Il participe activement aux mixages de ses albums, Il enregistre et mixe régulièrement des albums.

Il travaille sur des projets mêlant les musiques des Balkans et musiques électroniques.

Le violon d’amour, un instrument atypique

David joue sur un violon d’amour à 5 cordes. Un instrument réalisé sur mesure est le fruit d’une collaboration avec le luthier marseillais André Sachellarides. Avec sa sonorité chaude, et sa surprenante résonance, cet instrument atypique qui lui permet une interprétation personnelle de ces musiques.

Discographie

  • Quintet Bumbac « libre voyage dans les musiques des Balkans – Collectif Çok Malko / l’Autre Distribution – 2016
  • Paka Paka Corporation « Kaki Fimi » – 2012 Rebetiko revisité – Collectif Çok Malko / L’Autre Distribution
  • Glik «Yoshke Fort Avek » – 2010
  • Glik « klezmer fun brunen aroys » – 2007 – Mozaic Distribution
  • Les Violons du Rigodon « fanfare menestrière » – 2002

Participation aux albums suivants :

  • Wassim Halal album solo – sortie prévue 2018 – Collectif Çok Malko
  • Bal O’Gadjo « effets de bordure » – 2017 – Cooperzic
  • Trio Maïka « O Topos » – 2017 – Cooperzic
  • François Tramoy « Mélancolie festive » – 2011 – Z production
  • Toto Posto, « Terra di Amor » – 2011
  • Rigodon d’hier et d’aujourd’hui – collection musique du monde – 2000 – Buda musique